18/05/2009

Le Papillon...

papillon

 

Tu es coincé entre les deux fenêtres

Pourtant je t’ouvre la porte toute grande

Afin que tu puisses t’envoler

 

Mais tu restes immobile, comme paralysé

Sans chercher à voler d’un battement d’aile

Pour retrouver ta liberté

 

Je te surveille et j’approche pour t’aider

Mais tu as peur, tu te débats et t’enfonce davantage

Entre les deux fenêtres

 

Je m’éloigne, je te laisse libre

C’est à toi de décider

Je te laisse alors à ton libre arbitre

 

Et je pense « Vas-tu rester coincé

Ou prendras-tu ton envol

Vers le chemin de la liberté »?

 

J’entends alors le papillon me dire :

« Combien de fois es-tu resté coincée par tes peurs

Incapable d’agir, comme paralysée? »Et d’ajouter de nouveau :

 « Je ne suis que ton miroir »

 

 J’ai compris…

 Je prends un nouveau souffle de vie

Et me voilà repartie...

j0433205petit

.

16:07 Écrit par Chadou dans La vie... | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

une très belle photo Nous n'en voyons pas souvent d'aussi beaux ... pourtant j'ai des budlélia (arbre à papillon) dans mon jardin.
Bisous ma douce,
Bonne soirée

Écrit par : aramis-echotier | 18/05/2009

Répondre à ce commentaire

hello
merci pour ton comm
c'est très très gentil
très bon texte
bises!!!

Écrit par : zabou | 19/05/2009

Répondre à ce commentaire

Parfois, quand on réfléchit sur ce qu'on voit, on peut s'y voir quelque part, car on se réfléchit comme dans un miroir dans l'infiniment petit, comme l'infiniment grand paraît-il, moi je dirais simplement qu'on peut trouver des analogles entre certaines situations observées et sa situation à soi; très beau texte, Chadou. Bon w-e à toi et tes proches, bizzzz

Écrit par : edouard | 22/05/2009

Répondre à ce commentaire

hello Chadou , je te souhaite un excellent dimanche!

Écrit par : zabou | 24/05/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.