01/12/2009

Promenade, en novembre...

Image8
 

La pointe du clocher

découd un édredon de brume

Là-bas, dans la vallée.

Les cailloux crissent sous mes pas.

 

L'air change de saveur

au fil des heures ;

j'aime son goût d'enfance,

de noix fraîche que l'on brise,

de châtaignes éclatées sous les braises.

 

Près du ruisseau,

un feu de branches, à l'agonie,

laisse échapper des âmes blanches

qui vont se mêler au brouillard.

 

Le ciel s'entr'ouvre vers midi

pour laisser passer un vol de ramiers,

le soleil en profite,

y glisse un œil,

laisse tomber quelques couleurs

et puis referme le rideau.

 

Le portail grince, le chat se sauve.

Il faudra ramasser les feuilles mortes,

demain.

 

La pluie a perlé mon manteau,

je le secoue devant la porte.

Le chat change d'avis et rentre devant moi.

 

Il y a encore du feu dans la cheminée ;

Je vais faire un café !

petit café

16:43 Écrit par Chadou dans La vie... | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Ce poème est tout simplement superbe, Chantal.
Moi qui suis plutôt dans l'abstrait, je reste bouche bée devant cette impressioniste sobriété.
Bravo, et bizzzzz

Écrit par : edouard | 02/12/2009

Répondre à ce commentaire

quelle belle poésie
chapeau
merci pour tes comms et bises du coeur!!!

Écrit par : Zabou | 02/12/2009

Répondre à ce commentaire

au cours de ma nuit . je te decouvre mais trop melancolique

Écrit par : jesson | 04/12/2009

Répondre à ce commentaire

VRAIMENT SUPERBE CE POÈME ! QUEL TALENT!
JEPASSE TE SOUHAITER DE TRES BELLES FÊTES DE NOEL UN PEU À L'AVANCE AU CAS OU! VOILÀ! BONNE SEMAINE ET BISOUS XXX

Écrit par : Anastasiaquebec | 07/12/2009

Répondre à ce commentaire

walid tiger c bien cafè

Écrit par : walid tiger | 08/12/2009

Répondre à ce commentaire

C'est magnifique c'est frais et charmant. Bisous

Écrit par : Soledad | 13/12/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.